Asticoter le blanc avec du Plastique… C’est FANTASTIQUE !

Equipe Technipeche 22 mai 2016 Commentaires fermés sur Asticoter le blanc avec du Plastique… C’est FANTASTIQUE !
Asticoter le blanc avec du Plastique… C’est FANTASTIQUE !

La pêche au coup est bien souvent figée à des classiques où rares sont ceux qui sortent des sentiers battus. Pourtant il y a des appâts qui sont très peu voire jamais utilisés et bien souvent à tort. En effet, l’appât synthétique peut parfois vous permettre de déclencher la touche qui aurait peut être était inexistante avec un appât naturel.

Beaucoup vous diront que même si le plastique c’est fantastique, il est hors de question pour eux de pêcher avec ! Pourtant, l’avantage de cette substance est multiple. Dans un premier temps, l’asticot synthétique offre un panel de couleurs qu’il est impossible de trouver avec des asticots naturels.

En effet, Technipêche vous propose  5 couleurs différentes : vert, rouge, blanc, rose et marron. Ces coloris s’avèrent beaucoup plus luminescents que les teintes des appâts que l’on peut trouver à l’état naturel ce qui peut dans certains cas susciter la curiosité des poissons et ainsi déclencher des touches.

Le second avantage de ses faux asticots réside dans leur densité qui permet lors de la descente vers le fond d’avoir une position souple et lente. Ceci donne la chance de pouvoir explorer toute la colonne d’eau et de toucher les poissons qui pourraient éventuellement s’y trouver. Et enfin, pour moi un avantage de tout premier choix, c’est la solidité et la résistance de cet appât artificiel tout en étant très facile à escher. En moyenne, vous pourrez plus ou moins prendre une dizaine de poissons avec le même appât et cela sans perte de temps.

Comme  il n’est pas nécessaire de le changer  à chaque prise, vous gagnez aussi du temps de pêche et ce temps peut être précieux en concours ou même en pêche de loisir.

Action !

 J’aime bien allier le geste à la parole afin de vous faire partager mes aventures au bord de l’eau. Après avoir pris possession des faux asticots Technipêche, il est temps pour moi de les essayer en action de pêche. Direction un petit plan d’eau où nage une belle densité de gardons et de rotengles.  Arrivé au lever du jour sur le plan d’eau, la température est fraîche mais dame nature me réchauffe le cœur avec un lever de soleil somptueux qui me laisse sans voix. Je prépare doucement mes lignes et mon amorce, rien de bien compliqué pour les lignes : 0,5 – 0,75 et 1 gramme.

Pour ce qui est de l’amorce, mon bac habituel avec tout de même un peu de fouillis de ver de vase. Après un amorçage en règle, je positionne ma ligne de 0,75 sur le coup avec comme appât un petit ver de vase histoire de prendre la température. La température à l’air bonne puisque quelques minutes plus tard je sors un joli gardon.

Le poisson est en activité, je n’attends pas plus longtemps et esche aussitôt un faux asticot Technipêche rose. Sa couleur est « flashy », je suis persuadé qu’il va faire un malheur. Et je suis dans le vrai puisqu’à peine mis à l’eau le flotteur s’enfonce lentement vers les profondeurs, le ferrage s’en suit aussi vite et un très joli gardon rejoint l’épuisette. C’est de bon augure, mais je n’en doutais pas, la qualité de ses faux asticots est vraiment au top. Sans changer mon appât je continue une série d’une bonne dizaine de gardons et rotengles. Je finis par perdre mon bel asticot rose et en profite pour essayer les autres couleurs qui prendront toutes du poisson plus ou moins rapidement. Au final, ce sera une belle pêche réalisée quasiment exclusivement qu’avec les asticots synthétiques . Pour une première, c’est plus que concluant.

Je réitérerai les tests à plusieurs reprises et toujours avec autant de réussite, et même en concours, ils m’ont permis de faire quelques belles séries de poissons très rapidement.

A n’en plus douter, une NOUVELLE AVENTURE commence avec les faux asticots Technipêche qui feront désormais partie de ma panoplie de pêcheur au coup.

Laurent Saillardon
Team TECHNIPECHE

Les commentaires sont clos.