Être Stratège …

Equipe Technipeche 26 mars 2016 Commentaires fermés sur Être Stratège …
Être Stratège …

Comme sur un échiquier, nos techniboys Stéphane MOURIER et Philippe MORIANCOURT ont su jouer de stratégie pour déjouer une partie mal engagée.
Retour sur une session qui aurait pu tourner à l’échec.

Notre terrain de jeu est un étang d’une superficie de 23 hectares réputé difficile où les carpes sont très influençables aux conditions météorologiques. Malheureusement ce début de saison avec une météo très capricieuse va rendre les règles encore plus difficiles. L’étang semble même être totalement en position OFF.

Et la température de l’eau avoisinant seulement 6 degrés confirme cette impression.

Avant de commencer la partie, nous entamons un repérage minutieux. Nous choisissons un secteur dont les fonds varient de 1m30 à 4 mètres, marqués par de belles cassures.

Nous plaçons nos sentinelles (Rod Pod TECHNIPECHE) armées de nos cannes et moulinets. Ces derniers sont équipés du nylon phénomène Camou 30/100 et pour les montages: Le roi du clip plombs à vis, le fluoro carbon invisible 40/100 et du 850b taille numéro 4.
Nous décidons de positionner ces derniers avec un léger amorçage à l’aide de sticks et de sacs solubles remplis de fines particules attractantes afin de ne pas saturer les poissons mais surtout de bien marquer chaque spot.

En fin d’après-midi, nos pièges sont tendus sur les cassures repérées auparavant.

Il ne reste plus qu’à capturer la « partie adverse » … S’emparer des Reines des lieux !

La première nuit est calme avec seulement deux poissons pris sur nos spots.

Au travers d’un bon café, nous échangeons nos points de vue. La décision est unanime !

DÉPLACEMENT DE NOS PIÈCES AFIN D ÉVITER L’ÉCHEC ET MAT

Tels des joueurs d’échecs afin d’éviter de perdre la partie, nous décidons une nouvelle stratégie par le déplacement de nos lignes extérieures pour explorer une zone plus large.

Quatre montages restent sur la zone principale de pêche.

Philippe | c’est squid ail de chez Cyprifood et l’autre une tiger équilibrée avec deux maïs flottants et fluorescents TECHNIPECHE. Stéphane opte ses deux lignes sur la dernière composition. Les deux autres cannes quand à elles, sont positionnées sur les extrémités et armées d’une bouillettte et d’un stick contenant 5 à 6 billes coupées.

Changement gagnant car la ligne de «fifi» va nous gratifier de 4 poissons en l’espace d’une heure. Un très bon coup de maître dans cette partie difficile.

20 heures: nous sommes comme des Rois!
Le détecteur de Philippe s’emballe …
Nous découvrons avec le faisceau lumineux de nos frontales sur une ligne placée sur notre spot de départ, le défilé des 3 couleurs qui composent le nylon phénomène CAMOU … Yesssssssssssssss

Cette belle miroir de 19 kilos va nous livrer un combat majestueux !
Elle n’aura pas pu résister à la tentation d’aspirer les maïs fluorescents posés sur un lit de fines particules (bouillettes écrasées et marqueur de fond Cyprifood).
Le plastique c’est fantastique et reste une valeur sure et permet de jouer sur les contrastes.

Cette belle partie de pêche placée une nouvelle fois sous les signes du partage, de l’amitié et du respect se termine par la prise de 10 reines et 1 roi.
Et belle visite aussi d’un autre techniboy de passage dans la journée, Laurent Barnier qui n’a pas hésité à faire une petit détour pour partager de bons moments de rigolade.

En ce début de saison où les plus gros poissons sont encore en léthargies, il faut sans cesse se remettre en question, tenter, essayer … la règle du jeu de notre pêche.
Et quoi qu’il en soit nous gagnons tout le temps car que ce soit de nos victoires et surtout de nos échecs on progresse et nous apprenons toujours … Tout le charme de notre passion.

Stéphane MOURIER et Philippe MORIANCOURT

Les commentaires sont clos.